Rester présent en situation

Etre en lien avec l’expérience directe nous aide à interagir adéquatement avec notre environnement.

Les recherches récentes des neurosciences montrent que nous connaissons deux modes fondamentaux d’interaction avec l’environnement :
Le premier est construit sur un processus dans lequel l’expérience présente est filtrée et interprétée à partir de l’expérience passée : il produit des réponses automatiques conditionnées par l’habitude.
Le second est le mode de l’expérience directe, dans lequel les différentes régions du cerveau sont impliquées afin de connaitre la réalité telle qu’elle se présente, dans sa nouveauté. Il nous invite à prendre la pleine conscience de notre liberté de choix et d’action.
C’est notre qualité de présence qui nous permet d’être conscient du mode activé, et surtout de choisir dans quel mode nous souhaitons fonctionner. Plus nous sommes en lien avec l’expérience directe et plus le cerveau gagne en stabilité et en lucidité.

Décoder nos stratégies nous permet de modifier nos comportements.

Pour obtenir un changement, il ne suffit pas d’ajouter une nouvelle information aux anciennes mais il est indispensable de flexibiliser et d’élargir les répertoires, voir même de remplacer les anciens schémas, habitudes et conditionnements.La présence à soi  nous enseigne comment cultiver notre attention et ainsi nous familiariser avec nos mécanismes et conditionnements ; à terme, cela nous permet de nous libérer de certains conditionnements non efficaces, voir pénalisants.

Etre pleinement conscient de ce qui se passe en nous améliore la régulation de nos émotions et nos états internes.

De nombreuses études démontrent aujourd’hui les effets bénéfiques de l’interaction  entre l’attention et la régulation des émotions. Cette approche est appelée Pleine Conscience ( Mindfulness). Sa pratique régulière affecte positivement les capacités de guérison et améliore la santé mentale par des changements profonds et durables (effets positifs sur l’activité du cerveau).

Plus nous mettons en œuvre nos capacités de pleine conscience,  plus nous avons de chance de pouvoir nous appuyer sur elles dans la pression, le conflit, les situations de changement – en d’autres termes chaque fois que nous avons besoin d’être en lien avec le présent et créatifs, plutôt que limités dans des modes de réponses  automatiques hérités du passé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez compléter ce petit calcul pour valider *