Se centrer

martien 1

Se centrer, c’est rétablir l’équilibre entre les forces en présence. Prendre conscience aussi bien de ce qui se passe dans notre tête que ce qui se passe dans notre corps, et ainsi, débrayer le pilote automatique. 

La capacité  à revenir dans notre corps nous sauvera quand nous affronterons les tempêtes.

En pratiquant le centrage, nous deviendrons conscients des moments où nous entrons en réaction, où nous décentrons, lorsque nous vivons une situation difficile. Au cœur même de la situation qui nous perturbe, revenir simplement à la conscience de sa respiration permet de décrocher  d’un emballement dangereux. 

Nous pouvons cultiver la présence à nous-même: 

Vous pouvez vous fréquenter à différents moments de la journée. Fermez les yeux si vous le pouvez et demandez-vous :
Comment est ce que je me sens dans mon corps ?

Qu’est ce qui est tendu, détendu, confortable, neutre…
Je prends une minute pour m’arrêter, me mettre en écoute interne, sentir les différentes parties de mon corps…

Comment est ce que je me sens dans mon coeur ? Suis je triste, joyeux, en colère, découragé, enthousiaste ?
Je prends une minute pour amener mon attention sur les ressentis qui me parle de mes émotions, de mon état interne…. 

Quelles sont mes pensées, en ce moment ?
Quelles sont les pensées qui m’habitent, au moment même où je respire ? Mon esprit est il calme, facilement disponible, ou bien dispersé,  agité?

Il n’y a rien à changer, il y a seulement à prendre conscience de ce qui se passe en soi.

Étonnamment (ou non) nous accompagnons immédiatement le centrage d’une respiration différente : plus lente et plus ample, au rythme de la conscience du corps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez compléter ce petit calcul pour valider *