Arrêtez de penser… Soyez conscient!

la Pleine Conscience et le monde du travail

Sources :
Article de John Morris, « Développez votre attention » Management today, mai 2012
Article de Den Sheperd et Melissa Cardon (Indiana University)“Negative Emotional Reactions to Project Failure, and the Self Compassion to learn from the experience” Journal of management studies, septembre 2009

Aujourd’hui en France, une pratique appelée Mindfulness ou Pleine Conscience, fait une arrivée remarquée dans le monde du travail.
Dans des périodes de turbulences et de changement, d’extrême compétition et de charge de travail exacerbée,  les cadres débordés semblent avoir trouvé un moyen de régénérer leur esprit afin de pouvoir  travailler d’une manière plus calme, plus efficace et plus consciente. Cultiver un état particulier de conscience appelé «pleine conscience» – une conscience aiguë de l’ici et maintenant – se révèle particulièrement pertinent pour un nombre croissant de cadres supérieurs, tant aux États-Unis que dans d’autres pays du monde.

Google s’appuie sur des experts de la pleine conscience pour améliorer l’efficacité de ses équipes.
La pleine conscience est aujourd’hui suffisamment reconnue  pour avoir convaincu de son efficacité  d’importantes  sociétés telles que Google (qui a invité plusieurs experts  de la pleine conscience à présenter l’approche  au Googleplex), General Mills, PricewaterhouseCoopers, la Deutsche Bank, Procter & Gamble, AstraZeneca, Apple, Credit Suisse, KPMG, Innocent, Reuters et bien d’autres encore.

Selon Don McCormick, professeur à la California State University, la pleine conscience peut aider les individus à gérer le stress en milieu de travail, à effectuer des tâches de manière plus efficace, à améliorer la conscience de soi et l’auto-régulation, et finalement à acquérir une perception plus juste des situations.  La pratique de la pleine conscience pour les managers contribuerait également  à améliorer la qualité de leur écoute et de leur communication. Enfin, la pleine conscience participerait d’une manière générale à l’optimisation des relations sur les lieux de travail et au développement des comportements éthiques.

 Qu’est ce que la pleine conscience ?

Qu’est ce exactement que la pleine conscience? Michael Chaskalson, universitaire britannique et auteur d’un livre remarqué : Le travail en conscience (Wiley-Blackwell), définit la pleine conscience comme  «une façon de faire attention à vous-même, aux autres et au monde autour de vous. C’est une qualité d’attention ouverte, bienveillante et sans jugement. »

« Un état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, au moment  présent, sans juger, sur l’expérience qui se déploie moment après moment ». (Kabat-Zinn, 2003).

La définition formelle généralement admise est celle de Jon Kabat-Zinn qui  présente la pleine conscience comme un « état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, au moment  présent, sans juger, sur l’expérience qui se déploie moment après moment ». (Kabat-Zinn, 2003)

Jon Kabat Zinn est professeur de médecine. Il a fondé et il dirige la Clinique de Réduction du Stress (Stress Reduction Clinic) et le centre pour la pleine conscience en médecine (Center for Mindfulness in Medicine, Health Care, and Society) de l’université médicale du Massachusetts. Il enseigne la « méditation de la pleine conscience » (mindfulness meditation) comme une technique destinée à aider les gens à surmonter leur stress, leur anxiété, leur douleur et leur maladie. Il a créé le programme en huit semaines, soit un  programme de huit séances de deux heures, une fois par semaine et soutenu par des exercices quotidiens qui permet au cerveau de modifier son fonctionnement dans les domaines liés à l’apprentissage, la mémoire, la conscience de soi, la compassion et l’introspection.

La  pratique à l’attention profonde a son origine dans les enseignements du Bouddha il y a 2500 ans, tandis que  des pratiques similaires se retrouvent dans de nombreuses religions. L’approche de pleine  conscience proposée aujourd’hui est une version sécularisée, dépouillée du langage religieux, c’est pourquoi elle est aussi appelée «  méditation  laïque ».

Plusieurs centaines d’études attestant de la valeur de cette approche.

Jon Kabat-Zinn et ses équipes  ont développé de nombreuses études  pour que les bienfaits de la méditation de pleine conscience puissent être évalués scientifiquement. Nous disposons aujourd’hui  de centaines d’études attestant de la valeur de cette approche, tandis que la recherche scientifique, en particulier dans le cadre des neurosciences, se poursuit activement.  Plus récemment, les applications de la pleine conscience se sont étendues à d’autres domaines. Aux États-Unis, la pleine conscience  est  utilisée dans l’éducation, les services pénitentiaires et ceux de la police, tout en s’implantant de plus en plus dans l’entreprise et en particulier au niveau des formations  management.

La pleine conscience et le management

Andy Parsons est un pharmacologue et neuroscientifique,  vice-président de GlaxoSmithKline. Coach interne à GSK, il explique que pour lui, la vigilance qui consiste à «être totalement présent et à l’écoute de ce qui se passe autour de vous et en vous, permet de vraiment se concentrer et réagir adéquatement aux situations, sans se cantonner à reproduire des comportements dictés par nos schémas mentaux et construits  à partir des expériences passées, donc obsolètes. » En effet en nous permettant de quitter le mode automatique ou réactif, c’est-à-dire un fonctionnement ou nous sommes « programmés » à réagir toujours de la même façon par confort, habitude, ou simple inconscience, la pleine conscience nous ouvre à de nouvelles possibilités comportementales, et donc relationnelles. Nous sommes plus éveillés, créatifs et innovants, tout en étant plus calmes grâce au centrage. Même chose pour notre capacité en prise de décision, notre accompagnement du changement, notre intelligence émotionnelle.

« Les hommes d’affaires, les cadres en entreprise, sont en général programmés à obtenir. Dans la pleine conscience, les compétences de l’intelligence sociale dont nous avons tellement besoin commencent à se manifester naturellement ». Michael Carroll.

L’auteur américain, Michael Carroll, est un ancien de Wall Street et de l’exécutif de Disney. Il est également  bouddhiste, et pratique la méditation de pleine conscience.  « les hommes d’affaires, les cadres en entreprise, sont en général programmés à obtenir : atteindre des objectifs, des résultats financiers, négocier et  conclure une affaire. Dans la pleine conscience, il s’agit d’un autre type d’effort. Ce n’est pas la peine de savoir comment arriver à quelque chose, c’est simplement porter  l’effort sur  la façon d’être quelque part. Grâce à cette présence et cette vision claire, nous remarquons  que les compétences de l’intelligence sociale dont nous avons tellement besoin commencent à se manifester naturellement, parce que nous prêtons attention. Nous sommes à l’écoute de quelqu’un et nous sommes en résonance avec son message implicite, parce que nous ne sommes pas précipité à tenter exclusivement d’atteindre  notre objectif, signer notre contrat, passer à autre chose. Nous sommes simplement là, totalement présents à nous-même et à l’autre personne, et quelque chose se passe, qui n’est absolument pas de l’ordre de la réflexion, de l’analyse, du raisonnement . »

La pleine conscience et les équipes.

D’une manière plus globale, la pratique de la pleine conscience apparait comme une réponse appropriée  au stress des équipes, à la gestion de conflits, ainsi qu’à la capacité à apprendre de l’échec et de l’erreur ( équipes projets).
Au Transport for London, quelque 600 employés ont reçu un programme « Mindfulness-Based » sur mesure visant à réduire le stress et améliorer le bien-être. Travailler dans le métro ou le bus peut être extrêmement stressant : la formation avait donc comme objectif  d’améliorer la résilience du personnel.
Aujourd’hui, TfL est fier des résultats: parmi ceux qui ont suivi le programme, sur une durée de six semaines, les jours d’absence pour cause de stress, d’anxiété ou de fatigue,  ont chuté de 71% .Les participants ont signalé des améliorations remarquables dans leurs relations, la qualité de leur  sommeil, et leur capacité à se détendre.

Nos formations pour les managers et les équipes sont spécialement adaptés au milieu professionnel. Ils conjuguent les outils de la pleine conscience et de l’intelligence émotionnelle. Les personnes peuvent ainsi travailler leur centrage, leur écoute, leur présence à leurs émotions et besoins en situation.

 

Comments are closed.